Portails collaboratifs

L’impact financier des infrastructures informatiques a longtemps pénalisé la transformation des entreprises et limité ses capacités de changement dans l’adoption de nouveaux outils :

  • L’information essentielle de l’entreprise est traditionnellement intégrée à l’ERP, mais cette information circule difficilement lorsque ce dernier n'est pas associé à des fonctions collaboratives avancées,
  • Il existe peu de liens inter-départements en dehors de la messagerie, laquelle présente un coût élevé d'administration,
  • Les informations sont redondantes et publiées dans des systèmes hétérogènes non intégrés entre eux,
  • Il existe peu de processus normalisant l'information. Un temps significatif est perdu pour effectuer des tâches peu productives : réunions, téléphones, synchronisation de tâches ou rédaction de messages électroniques.

La majorité des Intranets développés reste sous-utilisée car un outil ne peut à lui-seul offrir une fluidité de communication entre les services. Intégrer la collaboration revient à insuffler un nouveau dynamisme à l’entreprise.




Parmi les arguments non exhaustifs justifiant l’utilisation d’une plateforme collaborative :

  • Suivi des projets quel que soit le secteur fonctionnel (marketing, ventes, bureaux d’études, production, logistique, ressources humaines, finance, IT),
  • Partage et visibilité des étapes de projets, élaboration des livrables ou documents internes au sein d’un espace commun (teamroom),
  • Réaffectation des tâches et des rôles en cas d’absence ou de surcharge,
  • Organisation du travail et suivi des activités de production (interventions, planning, consignes),
  • Mise en commun d’outils pour les agences ou bureaux dépendant d'un centre de décision,
  • Support aux forces de ventes, portails multilingues
  • Diffusion d’informations en mode push suivant les profils utilisateurs,
  • Gestion des collaborateurs, communication du management par Business Unit.